Opérateur de réseaux télécom : chantiers opérationnels Design to Cost

Jusqu’à 30% de gains sécurisés avec la mise en oeuvre de chantiers Design To Cost
Étude de cas
10/24/2014

Contexte et challenges

Cet opérateur historique de réseau télécom voit son business model modifié structurellement de part des changements réglementaires et l’apparition de nouvelles technologies favorisant l’arrivée de nouveaux entrants. Un grand programme de compétitivité est lancé et l’un des axes de travail est de réduire le coût des projets afin de dégager des marges de manoeuvre supplémentaires.

Le Design To Cost s’est imposé naturellement de par l’approche pragmatique et les objectifs ambitieux recherchés (20% de gains sécurisés).
Un projet Design to Cost est lancé sous le sponsorship de la Direction Générale. Un animateur, chef de projet des chantiers DtC, est nommé et mandaté pour constituer les équipes et les accompagner dans la réalisation de leur chantier.

Dès le départ des objectifs ambitieux sont assignés avec une gouvernance de niveau direction générale pour décider des arbitrages nécessaires.

L’objectif était aussi de pérenniser le Design to Cost dans les pratiques au quotidien par le transfert de savoir-faire aux équipiers et responsables de chantiers.

Approche et méthodologie

La démarche Design To Cost a consisté au lancement de deux vagues de chantiers après une première sélection et une priorisation des projets éligibles au Design to Cost. En effet les projets en cours d’exploitation ou en fin de vie ne peuvent offrir le même potentiel de gains qu’un projet au stade de conception en termes d’offre pour le client car au final le rang d’application des modifications détermine le niveau de retour sur investissement.

La première étape de sélection des projets potentiels a été menée à partir de l’analyse des plans d’affaires et des priorités business / enjeux clients. Une liste de 4 chantiers a constitué la première vague lancée.
Une seconde vague sera lancée à l’issue de la fin de celle-ci ce qui permet de valider la pertinence de la démarche et de s’assurer de la capacité de l’organisation à mobiliser les ressources nécessaires dans les temps voulus.

Lors de cette première vague, la méthodologie Design To Cost a été conçue et outillée et les équipes des chantiers ont été formées préalablement au lancement des chantiers. Ceux-ci ont généré plus d’une centaine d’opportunités qui ont été documentées en termes de faisabilité, de risque et de gains potentiels. Des comités de validation des opportunités, placés sous l’autorité de la Direction Générale, ont décidé de valider plusieurs dizaines d’entre elles. Un comité de suivi des gains, piloté par le contrôle de gestion, a ensuite assuré au titre du programme de compétitivité le suivi de la bonne réalisation des opportunités.

Une seconde vague de chantiers a été engagé à la suite, en appliquant la même méthodologie et en constituant des équipes avec de nouvelles personnes formées à la démarche et coachées par leurs pairs.

La pérennisation de la démarche DtC s’est inscrite dans la nouvelle organisation mise en place au même moment, avec un «référent», gardien de la méthode et des outils DtC. Plusieurs autres chantiers DtC ont été menés depuis, toujours avec la même dynamique.

Résultats

  • Plus de 20 % de gains en moyenne par chantier
  • Une méthodologie et des outils éprouvés sur des cas concrets représentatifs de l’activité et de la maturité des projets
  • Des «référents» Design To Cost formés et autonomes pour conduire de nouveaux chantiers DtC
  • De nouveaux modes de fonctionnement transversaux entre fonctions (achats, marketing/commerce, engineering, maintenance, exploitation, contrôle de gestion…) qui ont fait sauter les silos
  • Une capacité d’innovation retrouvée pour des offres à forte valeur ajoutée pour les clients