Performance Entrepôts

Développer une vision industrielle dans la structuration et la conduite de ses activités logistiques

La volonté de densifier les surfaces et d’être toujours plus productif, en étant respectueux des conditions de travail, impose de challenger régulièrement le bien-fondé de son organisation en industrialisant ses processus, en variabilisant les moyens, en développant le professionnalisme  des équipes et en recherchant  des solutions techniques innovantes.

La productivité en entrepôt repose sur quatre éléments clés :

  • la Gestion des gammes opératoires et des contraintes (opérations élémentaires, enchaînement des tâches et disposition du site (layout), ruptures de charge, mouvements et déplacements (picking), ergonomie du poste, gestion des pointes d'activité),

...lire la suite
  • la Gestion des hommes,
    • gestion des ressources humaines (politique salariale, organisation et encadrement, absentéisme, suivi individuel de la productivité, compétences et formation),
    • planification des opérations (planification des réceptions, prévision de charges et gestion des ressources prévisionnelles).
  • la Gestion des moyens,
    • équipements (matériel de stockage, matériel de manutention, convoyeurs, miniload/gares/tri),
    • implantation, volumes et surfaces (dimensionnement des surfaces et des quais, niveaux de stock et de ruptures).
  • la Gestion des goulots, pour les sites automatisés.

Il est donc nécessaire, selon nous, de mixer plusieurs approches pour appréhender l'ensemble des axes d'amélioration d'un site logistique.

1.       Une première analyse de type « Budget Base Zéro » - visant à reconstituer le P&L du site sur la base des flux et des standards de temps sur la base des processus actuels - permet d'identifier des premiers écarts par rapport à un budget standard. Ce type de démarche permet d'identifier les écarts sur un certain nombre de thèmes :

  • main d'œuvre (Productivité globale [écart au standard], taux d'absentéisme, taux d'engagement, taux horaire par poste et pays, ..),
  • bâtiment (Ratios locaux sociaux/techniques, rotation des quais, largeur des allées, niveaux de stockage…),
  • matériel et frais généraux (Coût des engins de manutention, nombre d'engins, coût du matériel informatique, coût de la sous-traitance…),
  • management et support (Structure d'encadrement type, taux d'encadrement, méthodes (inventaires, réimplantation picking)…).

2.      Une analyse plus fine des temps gammes opératoires permet d'analyser en détail les processus opérationnels entrepôts et de déterminer l'efficacité de la chaîne de valeur par la mesure des temps à non valeur ajoutée. Cette approche permet de travailler sur les causes de non efficience et d'envisager des scénarios d'évolution des processus (globalisation des commandes puis éclatement, triangulation des missions caristes, mécanisation voire automatisation des processus…).

3.       Enfin, nous utilisons des grilles d'analyses détaillées pour évaluer la maturité en termes de planification et gestion des ressources, et d'identifier les axes d'amélioration associés.

Cette démarche, pour être efficace, doit être réalisée en collaboration avec les opérationnels, y compris quand le site est sous-traité. Les plans d'actions associés doivent être totalement validés par les sites pour une mise en œuvre réussie.

Comment Argon Consulting peut vous aider ?

Argon Consulting accompagne ses clients dans :

  • La création de nouveaux sites :
    • dimensionnement de l’outil logistique :
      • effectifs de manutention,
      • effectifs administratifs et d’encadrement entrepôt,
      • engins de manutention,
      • surfaces : quais, picking, réserve, bureaux, locaux sociaux,
      • équipements de stockage : racks, mezzanine, cantilever, dynamiques…,
      • coûts indirects : taxes, gardiennage, IT…,
      • choix d’une politique de faire ou faire-faire en matière de prestations,
    • assistance au déménagement/ouverture d’un nouveau site :
      • chiffrage des investissements, des coûts du changement,
      • préparation du transfert, planification opérationnelle du déménagement,
      • pilotage du transfert,
      • animation et formation des équipes,
    • définition et mise en place d’indicateurs de performance.
  • Les phases d’appel d’offres :
    • accompagnement à la sélection d’un prestataire logistique :
      • rédaction du cahier des charges,
      • définition du panel des prestataires à consulter,
      • dépouillement des offres,
      • construction de grilles d’analyse, définition de critères de pondération,
      • accompagnement au choix du partenaire,
      • assistance à la négociation et contractualisation,
    • accompagnement dans le choix d’outils WMS.
    • L’optimisation de sites existants :
      • audit et identification d’axes d’amélioration opérationnelle :
        • processus de réception, mise en stock, préparation, chargement, inventaires,
        • modes d’exploitation : flux stockés vs cross dockés, picking, éclatement, alloti,
        • implantation entrepôt,
        • chemin picking,
        • indicateurs de suivi de la performance entrepôt,
        • évolution du système d’information,
      • benchmark :
        • coûts unitaires (salariaux, loyers, engins…) par région et secteur d’activité,
        • ratios d’exploitation,
        • mesures de la performance et ratios clés par secteur,
      • identification des seuils de saturation et proposition d’alternatives d’exploitation :
        • au niveau du personnel : passage en double équipe, recrutement, recours à intérim…,
        • au niveau surfaces : réduction des stocks, passage de flux stockés à cross-dockés, densification du stockage, agrandissement, surfaces de débord…,
      • préparation et animation de séminaires de formations des équipes opérationnelles ou d’encadrement.

 

Études de cas

Améliorer la performance en dégageant des leviers d’optimisation.
Définition d’un schéma de distribution cible afin d’accompagner le développement - dans les pays d’Asie / Pacifique - d’activités à forte valeur ajoutée