GMAO

Faire de la GMAO un réel levier de progrès

La GMAO est indispensable dans la maîtrise des actifs industriels. Pour autant son utilisation par les acteurs métier est très souvent un sujet compliqué : adaptation des fonctionnalités, qualité des données, acceptation par les utilisateurs. C'est pourquoi ce sujet doit être pris au bon niveau, d'autant plus dans les entreprises à forte intensité capitalistique.

Contexte et enjeux

Les systèmes d’information de maintenance sont clés dans la performance. Quand ils sont réellement adaptés aux besoins des utilisateurs et qu’ils sont interfacés de manière suffisante avec les SI en place, ils apportent une réelle valeur ajoutée aux acteurs de la maintenance : tant en termes de gestion (planification et suivi des interventions par exemple) que d’aide à la décision (tableaux de bord mettant en évidence des indicateurs de performance équipements ou processus, analyse des pannes les plus récurrentes).

...lire la suite

En outre, ces systèmes, s’ils sont correctement interfacés avec les Systèmes ou capteurs de mesure de comportement ou d’usure des équipements, peuvent faciliter le traitement de l’information et permettre la mise en œuvre de concepts élaborés de maintenance : conditionnelle voire prédictive.

La mise en place d’une GMAO est donc un axe de progrès certain des pratiques de maintenance, qui permet une montée en valeur des compétences. Cependant, la sélection d’une solution et sa mise en place doivent être mûrement préparées, faute de quoi les écueils « classiques » de ces projets ne pourront pas être évités : projet plus long et plus coûteux que prévu, résultats en deçà des attentes et des efforts mis en œuvre.

Comment Argon Consulting peut vous aider ?

Argon Consulting accompagne ses clients dans :

  • L’analyse des pratiques de maintenance et de l’utilisation (le cas échéant) de la GMAO existante : en particulier compréhension des pratiques en place de gestion des interventions (planification, préparation, définition des besoins en rechange) et des données techniques (arborescences, équipements, gammes d’intervention, plans de maintenance)
  • La définition de processus métiers cibles, de manière à ce que la vision métier cible soit la plus claire possible et qu’elle guide les choix de mise en œuvre ou d’adaptation de la GMAO en place (et non pas le contraire)
  • La construction d’un « business case », permettant de factualiser les gains à attendre de la démarche ainsi que les synergies avec les initiatives en cours
  • La rédaction d’un cahier des charges fonctionnel et technique, permettant d’orienter la pré-sélection des solutions sur la base des besoins propres à l’organisation (et en cohérence avec les principes directeurs de l’organisation en termes de Systèmes d’Information)
  • La conduite de l’appel d’offres : pré-sélection d’une short-list de solutions (en toute indépendance vis à vis des éditeurs ou intégrateurs de ces solutions), définition de critères de sélection impliquant à titre d’exemple la réalisation d’une maquette avec un jeu d’essai « réel »
  • L’accompagnement de la mise en œuvre, essentiellement dans la définition détaillée des nouveaux processus métier
  • Le transfert des compétences vers les équipes clients

Études de cas

Une initiative de mise en place de l’ensemble des bonnes pratiques de maintenance.