Approche TCO

Prendre en compte les coûts sur l'ensemble du cycle de vie

Les coûts de soutien des actifs et leurs performances doivent s'évaluer dans la durée, c'est pourquoi la notion de TCO (Total Cost of Ownership) s'est développée. Les plans de maintenance et plus largement la politique de maintenance impactent au premier degré les performances et sont à ce titre clés dans les coûts de TCO.

Contexte et enjeux

Le choix entre plus de maintenance préventive ou plus de maintenance corrective est dicté par des considérations d’optimum technico-économique entre les coûts de maintenance et les coûts d’indisponibilité des actifs industriels. En outre, la maintenance préventive peut être systématique, conditionnelle ou prédictive. Des arbitrages sont également à faire à ce niveau.

...lire la suite

Les fonctions de type méthodes de maintenance ou ingénierie de maintenance sont au cœur de ces arbitrages, qu’il est fondamental de revoir régulièrement au moins à fréquence annuelle, en fonction de la nature et de la criticité des actifs, de manière à garantir la cohérence entre la politique de maintenance et les objectifs de performance.
En outre, le vieillissement des équipements est à prendre en compte et doit influer sur les arbitrages entre Maintenir, Moderniser, Renouveler à l'identique ou Renouveler en changeant de technologie.
La mise en place d'une démarche TCO, qui vise à étudier les performances des actifs sur un ou plusieurs cycles de vie, permet de matérialiser ces différents arbitrages et in fine de remettre en cause certains choix établis ou de reposer des questions clés, telles que par exemple la performance attendue pour chacun des actifs (ie. pour simplifier sa disponibilité cible).

Comment Argon Consulting peut vous aider ?

Argon Consulting accompagne ses clients dans :

  • L’analyse des performances de la maintenance et de la maîtrise par l’organisation des concepts TCO, Coûts de maintenance / Disponibilités des actifs, taux et nature de préventif, coûts d’indisponibilité des actifs critiques, arbitrages entre Maintenir et Renouveler
  • La hiérarchisation des actifs en fonction de leur criticité : la matrice coûts de maintenance / coûts d’indisponibilité permet de définir les actifs qui représentent 80% des coûts de maintenance et/ou d’indisponibilité
  • La remise en cause des choix de maintenance établis sur ces équipements critiques : en appui des cellules méthodes / ingénierie de maintenance, redéfinition de la politique optimale de maintenance par application de méthodes de types AMDEC (méthode qui implique au-delà des cellules méthodes, une contribution active des intervenants directs de maintenance, des acteurs de la production, des intervenants extérieurs voire des fabricants des actifs)
  • La construction d’un « business case », qui permet d’extrapoler sur un périmètre plus large, les gains accessibles identifiés sur un 1er périmètre d’actifs
  • Le déploiement systématique de la démarche TCO et de refonte des plans de maintenance : l’objectif est que les cellules méthodes s’approprient la méthodologie et les outils de la démarche de manière à réaliser périodiquement la revue des choix de maintenance
  • Le retour d’expérience de la mise en œuvre de la démarche et le transfert des compétences vers les équipes clients

 

Études de cas

Une initiative de mise en place de l’ensemble des bonnes pratiques de maintenance.